Apprenti au CFA, en train de travailler.
Apprenti au CFA
Crédits : Yann Gachet

Au chevet du patrimoine de Santa Fe 

Un projet ambitieux de coopération décentralisée d’1 M€ entre Grand Poitiers et Sante Fe en Argentine vient d’être engagé. Objectifs : poursuivre et développer les formations dans le domaine de la restauration du patrimoine de Santa Fe et développer des actions sur l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale

Publié le

Un projet d’1 M€ jusqu’en 2023

De celui-ci en découle aujourd’hui un projet plus ambitieux de coopération décentralisée financée à hauteur de 1 M€*, qui va s’étendre jusqu’en 2023.

Ce projet se concrétisera par le développement de formations (couverture, charpente, plâtre) avec l’envoi d’un formateur du CFA BTP de la Vienne et d’artisans poitevins. Des élèves du CFA y feront également une mission en couverture.  

Une dizaine d’élèves couvreurs de 3ème ou de 4ème année  de formation, donc de 1ère année ou de 2ème de brevet professionnel travailleront sur les toits en ardoise de l’Ecole Industrielle Supérieure (bâtiment appartenant à l’Université Nationale du Littoral de Santa Fe).

Cette formation a été choisie car elle n’est pas seulement centrée sur la construction de bâtiment mais aussi sur la restauration des toitures. Ils sont familiers avec des techniques disparues à Santa Fe (restauration de l’ardoise, travail du zinc, gouttières…).

Autre structure partie prenante : l’Université de Poitiers. Le laboratoire XLIM va mener des sessions d’acquisition de compétences autour de la métrologie spectrale, technique qui permet de déceler les pathologies des matériaux.

* Financement par le programme FICOL (Facilité de financement des collectivités territoriale) et AFD (Agence Française de Développement)  

Poursuite du projet de coopération de 2017

Riche d’un patrimoine d’inspiration française du 19ème siècle, né de la migration de nombreux ressortissants, la ville de Santa Fe en Argentine est confrontée à une problématique : son patrimoine se dégrade et les techniques de construction et de restauration propres à cette architecture se sont progressivement perdues. Dans le cadre d’échanges engagés dès 2013, les élus poitevins se sont rendu compte des similarités architecturales entre les deux territoires. Ce qui a débouché sur un premier projet de coopération en 2017 afin de réaliser un inventaire du patrimoine et envisager des mesures de sauvegarde.

Des actions d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale

Ce projet sera aussi l’occasion de mettre en place, avec les élèves des classes du CFA, des actions d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale avec la réalisation d’un livret pédagogique par l’association KuriOz.

Grand Poitiers va également profiter de ce projet pour mener une étude sur les bases d’une coopération décentralisée plus responsable.