Déplacement, Economie

Présentation du travail prospectif de Grand Poitiers sur l’avenir de l’aéroport de Poitiers – Biard : pour un aéroport plus sobre et innovant

En 2021, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers, a lancé un travail d’étude et de prospective sur l’aéroport de Poitiers-Biard. L’enjeu : objectiver la situation d’un équipement au modèle économique fragile et étudier les possibilités d’évolution en partant des besoins du territoire.

Publié le

En juillet 2022 Grand Poitiers présente à l’ensemble des acteurs économiques, institutionnels et politiques concernés du territoire le résultat de ce travail pour dépassionner le débat et anticiper l’avenir.

Les principaux enseignements des études :

Un contexte de fragilité et de remise en question qui n’épargne pas l’aéroport de Poitiers –Biard

La principale fragilité des aéroports régionaux repose dans leur dépendance aux financements publics alors que la commission européenne indique la fin des aides au fonctionnement à l’horizon 2024. En contexte COVID le coût par passager sur les vols au départ de Poitiers-Biard est de 77 euros d’argent public.

Le secteur est durement affecté par la crise Covid et le choc énergétique (le kérosène représente 45% du coût d’un vol) et connaît une situation sociale très tendue. De nombreuses compagnies sont en sérieuses difficultés : la compagnie CHALAIR qui opère sur La Rochelle-Poitiers-Lyon montre une situation déficitaire. Or c’est la seule compagnie à avoir répondu à l’attribution de l’OSP.

Un équipement rarement utilisé par les poitevines et les poitevins mais auquel ils sont attachés

Une enquête d’opinion menée auprès d’un panel représentatif de la population de Grand Poitiers, a permis de recueillir des informations auprès de 1002 répondants :

  • 70% des poitevines et des poitevins prennent l’avion moins d’une fois par an et 95% des voyageurs en avion n’utilisent pas l’aéroport de Poitiers Biard, 16% seulement des répondants affirment avoir déjà utilisé l’aéroport.
  • La majorité des répondants se dit attachée à l’aéroport de Poitiers Biard.
  • Plus de la moitié des personnes interrogées ignore que l’aéroport fonctionne avec des subventions d’argent public.

Un équipement qui contribue très modestement à l’économie et au tourisme du territoire

On dénombre 60 équivalents temps plein directement liés à l’exploitation directe de  l’aéroport et au total 183 équivalents temps plein sur l’ensemble du département de la Vienne liés à l’existence de la plateforme.

L’aéroport ne contribue qu’à 0,11% de l’économie du Département et 2% du tourisme de la Vienne.

De réels potentiels d’innovation et d’emploi en réorientant l’investissement public

De nombreux autres plateformes diversifient les activités de leur site pour solidifier les modèles économiques (Niort, Jonzac, Châteauroux, Rochefort, Dijon…).

6 scénarios d’évolution ont été modélisés : 3 avec maintien de l’activité commerciale, 3 avec arrêt de l’activité commerciale.

Sur 6 scénarios étudiés 4 permettent de créer plus d’emplois que prévus (par million d’euros investis) actuellement en diversifiant les activités.

Les préconisations de Grand Poitiers :

  • Faire évoluer l’aéroport vers un modèle d’activité aérienne plus sobre et innovant dans ses usages en partant des besoins du territoire (sanitaire, sécurité civile, aviation générale…)
  • Développer les vols à la demande, l’avion taxi inter-régional
  • Diversifier le type d’activités accueillies sur le site en faisant le pari de l’innovation et de l’expérimentation de l’aviation de demain (R&D, formation, mixité des activités…) en augmentant le nombre d’emplois
  • Promouvoir l’utilisation de l’avion électrique, faire de Poitiers-Biard un démonstrateur

L’ensemble des données et des préconisations des études sont à la disposition des acteurs du territoire pour qu’ils s’en saisissent.

Pour aller plus loin

Point de situation, prospective et préconisations pour l’avenir de l’aéroport de Poitiers-Biard (PDF, 1,6 Mo)