Renouvellement urbain

Renouvellement urbain des Couronneries

En 2017, une convention a été signée entre Grand Poitiers et l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), ainsi que la Préfecture de la Vienne, et de nombreux partenaires pour la rénovation urbaine des Couronneries à Poitiers.


Cette convention pluriannuelle vise à mettre en œuvre un projet de renouvellement urbain dans ce quartier afin d’engager une nouvelle dynamique pour y favoriser la rénovation de l'habitat, la mixité sociale et le développement économique.

L’ambition du projet : mixité sociale, mixité urbaine et transition écologique

L’objectif est de mener un projet de qualité, en élaborant une vision à 15 ou 20 ans du quartier et de sa place dans Grand Poitiers sur les plans écologiques, éducatif, culturel, économique.

L’axe majeur du projet est ainsi de favoriser l’attractivité résidentielle du quartier, en assurant la mixité sociale et le développement économique, tout en contribuant à l’émergence d’une ville durable et solidaire.

Pour parvenir à rendre le quartier des Couronneries plus attractif et donner envie à chacun  d’y habiter, d’y travailler et de le fréquenter pour ses loisirs, l’idée est de changer son image au travers de différentes interventions :

Rénover :

  • Les logements : 
    • 1800 logements sociaux jugés prioritaires vont être rénovés et réhabilités
    • 4 immeubles sociaux vont être partiellement démolis (notamment, une restructuration de la résidence Schuman est prévue)
    • Le Foyer des Jeunes Travailleurs Kennedy va être démolie et une résidence Habitat Jeune construite à la place
  • Les groupes scolaires : l’école Andersen, l’école Daudet et l’école Perrault, etc.
  • Les équipements : le centre socio-culturel, les équipements sportifs, etc.

Repenser :

  • Les modes de déplacements : favoriser notamment les modes doux (piétons, vélos)
  • Les espaces publics (usages et nature urbaine) : aménagements de la prairie Coubertin (plaine de jeux), du jardin Bretagne, d’une grande place centrale, etc
  • Les liens entre les différents pôles du quartier : créer une centralité avec 3 grands axes de vie locale et des cheminements doux plus naturels entre les pôles
  • Les liens avec le centre-ville : déterminer le moyen de transport le plus adéquat

Renforcer :

  • l’offre économique et de services : reconfigurer le centre commercial et développer une maison de santé
  • l’offre culturelle : créer un pôle culture et animation en cœur de quartier (comprenant le Centre d’animation des Couronneries (CAC), la salle Carré Bleu modernisée, une antenne du Conservatoire à rayonnement régional et un restaurant associatif)
  • l’offre éducative : créer un pôle créatif et culturel, où sera notamment implantée l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image.
  • l’offre de logement : en créant différentes tailles de logements (du T2 au T6),  en requalifiant les abords des immeubles, en rendant les logements plus accessibles et plus performants au niveau thermique, etc.

Le quartier des Couronneries en quelques chiffres

  • Ancienne ZUP de 102 hectares, conçue au début des années 1960
  • 10 000 habitants en 2014, soit près de 11% de la population de la Ville
  • 30% du parc locatif social de la Ville de Poitiers
  • 3 324 logements sociaux, dont 10% d’individuel et 90% de collectif
  • 1748 logements privés dont 1394 logements répartis dans 14 copropriétés privées

La maison de quartier, lieu d’implication dans le projet

Lieu d’expression et d’expérimentation, ouvert aux débats et entièrement dédié aux habitants et usagers du quartier, la Maison du projet, située au Carré Bleu (1 bis rue de Nimègue), a pour objectif que les acteurs du quartier se rencontrent  pour livrer leurs idées sur ce que doivent être les Couronneries de demain.

Au cœur du quartier, elle est l’épicentre où convergent les habitants qui désirent s’impliquer dans la vie du quartier : acteurs associatifs, culturels, sociaux, chefs d’entreprises…

Mieux répondre aux besoins et aux attentes par la concertation avec les habitants

En parallèle, la ville de Poitiers et Grand Poitiers souhaitent recueillir les avis et propositions des habitantes et des habitants concernant les futurs aménagements du quartier.


C’est pourquoi 3 temps d’échanges ont été prévus :

  • Le 7 décembre 2021, une réunion publique a été organisée en présence de Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers et de Léonore Moncond’huy, maire de de la Ville de Poitiers. L’objectif était de présenter le plan du réaménagement du quartier des Couronneries.
  • Le 5 février 2022  se sont déroulés des ateliers ouverts aux habitants pour recueillir les propositions sur 3 sujets spécifiques : 
    • La mobilité et la cohabitation de divers usages (piétons, vélos, problématique du stationnement)
    • La nature en ville (végétalisation...)
    • Le choix des équipements et autres usages de l’espace  (équipements, mobiliers...)
  • Le 15 avril 2022 a eu lieu un temps de restitution, sur ce qui a été dit lors des ateliers de février.

Le nouveau visage des Couronneries se dessine

Le cabinet d’architecte Lambert/Lenack, missionné pour imaginer le futur du quartier, a ainsi présenté son projet aux habitants :

  • Trois axes structurants :  cohabitation des différents modes de transport, nature en ville, choix du mobilier urbain… Au cours de la réunion au Centre d’animation des Couronneries, le cabinet d’architecte Lambert/Lenack a passé en revue les différents points de vigilance soulevés lors de précédents échanges et proposé des solutions. Les experts ont concentré leurs travaux autour des trois axes structurants :

    • le chemin des écoles qui reliera Andersen à Charles-Perrault ;

    • la « centralité » constituée des places de Provence et Coimbra ;

    • la « grande allée » qui se déploie sur 770 m entre la Place de Bretagne et le lycée Aliénor d’Aquitaine.

  • Place aux mobilités douces : sorti de terre dans les années 1960 à l’époque de la voiture reine, le quartier des Couronneries opte pour un nouveau paradigme. Désormais, c’est l’automobile qui va devoir s’adapter aux vélos et aux piétons qui auront davantage d’espace pour circuler. La multiplication des aménagements doux et des pistes cyclables, notamment devant la barre Schuman où sera instaurée une limitation à 30 km/h, permettra aussi bien de sécuriser cette voie que d’inciter à des modes de transports plus doux. Pour créer ces multiples aménagements, 260 places de parking ont été supprimées, soit 5 % des 4 700 places du quartier. «  On enlève des places par nécessité, non par dogme  », a tenu à préciser le cabinet d’architectes.

  • Différents arbustes : l’autre grande préoccupation, c’est de créer des îlots de fraîcheur dans un espace très minéral. Dernièrement, les habitants des Couronneries ont pu juger sur pièce l’apport tant en termes de qualité de vie que de vue du nouvel aménagement de la place de Bretagne. La logique est la même pour l’ensemble du quartier où des touches de fraîcheur vont être disséminées ici et là grâce à différentes espèces d'arbustes non seulement de résister à de futures températures plus chaudes mais aussi d’apporter l’ombre bienvenue. De ce point de vue, le micocoulier est l’arbre totem. Par ailleurs, aucun végétal existant ne sera sacrifié au profit d’un aménagement.

  • Favoriser la vie sociale du quartier : tester les usages et aviser. C’est un peu l’esprit du cabinet Lambert/Lenack qui propose d’installer du mobilier déplaçable. Tables de ping-pong, jardinières géantes, jeux divers, points d’eau, balançoires, bornes de recharges électriques seront autant de points de rencontres censés favoriser la vie sociale du quartier. Pour mieux se repérer, du marquage au sol ou sur des panneaux discrets peut être envisagé. Rien n’est arrêté. Aux habitants de s’emparer des propositions avant l’entrée en lice des pelleteuses à partir du mois de septembre.

  • Questions diverses : la limitation à 30 km/h devant la barre Schuman ne sera-t-elle pas contournée par le chemin des écoles ? Quid de la liaison avec le centre-ville ? Les bancs seront-ils confortables ? Pourquoi n’y a-t-il pas de jeux Place Coimbra ? Les questions des habitants prolongeant ces réflexions ont été prises en compte par le cabinet d’architectes en présence de la maire de Poitiers Léonore Moncond’huy, et de la présidente de Grand Poitiers Florence Jardin qui ont fait de la co-construction avec les habitants une étape essentielle. D’autres réunions de concertation ont eu lieu avec des habitants, notamment avec les jeunes du CAPO.

À la rentrée, place au chantier pour le nouveau visage des Couronneries !

Les travaux effectués

En 2021, 7 opérations ont été livrées :

  • L'école Daudet
  • L'école Perrault
  • L'équipement sportif Québec
  • La réhabilitation de la résidence Vega
  • La construction de 15 logements sur Fontaine le Comte.
  • L'aménagement de la place Bretagne
  • L'aménagement d’une antenne du conservatoire sur le site de l’ancienne maternelle de l’école Perrault

    Les travaux en cours

    La fin de l’année 2021 est marquée par le lancement de 4 opérations phares situé au cœur du quartier :

    • La démolition-reconstruction de la résidence habitat jeunes Kennedy
    • La requalification de la résidence Schuman
    • La construction de l’Ecole Européenne supérieur de l’image (EESI)

    Ces 4 opérations viennent s’ajouter aux travaux plus discrets de réhabilitation des Tours Roses, de la résidence Cassiopée, des tours avenue G. Pompidou et de la résidence ORION.

    Enfin, la réalisation d’étude de conception est en cours pour :

    • La requalification de l’école Andersen
    • La construction d’un pôle culture animation qui abritera les nouveaux locaux du centre d’animation des Couronneries, une Antenne du Conservatoire et le restaurant associatif l’EVEIL
    • La construction d’une maison de santé Universitaire

    Informations pratiques

    • Site internet : maisonduprojet.couronneries.fr
    • Maison du projet : 3 place de Bretagne – 86000 Poitiers
    • Ouverte au public les mardis et jeudis de 14h à 18h
    • Téléphone : 05 49 44 12 48