Grands projets

Grand Poitiers entre en gare !

La transformation du quartier de la gare, porte d’entrée du territoire, est plus que jamais sur les rails.

Publié le

La transformation du quartier de la gare, un projet sur les rails

Plus fluide, plus vert, plus accueillant, plus vivant. De la Porte de Paris à Pont- Achard, le secteur de la Gare à Poitiers va se métamorphoser. Le projet, porté par Grand Poitiers, est né de 2 ans de concertation. Un «  plan-guide  », c’est-à-dire la feuille de route de l’opération de renouvellement urbain sur 15 ans, vient d’être approuvé par le conseil communautaire. En voici les grandes lignes.

Plus fluide

La voirie sera repensée pour apaiser les déplacements. La restructuration, côté boulevards, vise à créer une voie cyclable bidirectionnelledeux promenades piétonnes et deux voies réservées aux voitures. S’y ajoutera, lorsque la largeur de la voie le permet, une voie dédiée aux bus. Afin de gagner de l’espace, la trémie du tunnel sera fermée. Les cartes seront également rebattues pour le stationnement, avec la création de plusieurs parkings à étages, notamment rue Maillochon sur l’emprise foncière de la Poste.

Plus vert

Et même plus bleu ! En effet, la révélation de la Boivre, discrète rivière car canalisée dans ce secteur, forme la trame bleue du projet. Une promenade entre le parc de la Cassette et la Porte de Paris pourra être aménagée. À terme, il s’agit d’offrir au plateau de Poitiers une véritable ceinture bleue. Sur le volet vert, les espaces publics seront végétalisés, notamment sur les boulevards et les berges de la Boivre. Des espaces verts seront créés pour accentuer la présence végétale sur le secteur.

Plus accueillant

L’accès à la gare, côté ouest, va être totalement repensé. Il s’agit de la doter, de ce côté, d’une véritable entrée avec un parvis dégagé et du stationnement pour les vélos. La passerelle enjambant les voies ferrées, modernisée, sera accessible aux personnes à mobilité réduite et aux vélos. Elle reliera les deux faces de la gare et distribuera les quais.

Plus vivant

Près de 400 logements pourront être construits. Les activités économiques dont les commerces de proximité auront toute leur place, avec l’ambition de mixer les usages. La maison des jeux, de l’esport et du numérique de Grand Poitiers devrait s’implanter dans le secteur afin de développer des offres de loisirs et de formation. Le projet de La Caserne, porté par la Ville de Poitiers, accueillera des acteurs de l’économie sociale et solidaire ainsi qu’un hébergement touristique solidaire. La Mission Locale d’Insertion, à l’étroit dans ses locaux, pourrait également s’établir dans le secteur. Une expérimentation sera menée dès l’été 2023 au dernier étage du parking Toumaï : 4 000 m2 libérés des voitures accueilleront des événements culturels et des animations.